Comment les petites choses dans la vie apportent beaucoup de bonheur : les pierres fleuries

How small things bring big joy: flowering stones

Nous n'avons probablement pas besoin de vous parler de toutes les attractions que la Namibie a à offrir. Celles-ci vont des hautes dunes majestueuses autour de Sossusvlei à la faune diversifiée du parc national d'Etosha qui est de renommée mondiale et au deuxième plus grand canyon au monde dans le Fish River ou encore aux chutes d'Epupa.

La côte namibienne a quelque chose pour tout le monde : du kitesurf, au dune-surfing, au quad près de Walvis Bay et Swakopmund, tout en passant dire bonjour aux otaries à Cape Cross, en allant pêcher à Torra Bay ou même attraper cette grosse houle en surfant sur la Côte des Squelettes.

Au cours des dernières années, nous avons accueilli des visiteurs avec un intérêt profond pour la culture et des expériences d’immersion et pour cette raison, ils essaient d'atteindre les endroits lointains tels que la région Kunene ou l'ensemble de la bande du Zambèze, où un engagement intéressant avec d’ancien groupes culturels est presque garantie.

Ce sont des expériences uniques et humaines qui resteront avec vous toute votre vie.

Il y a ,cependant, un dicton qui dit "Profitez des petites choses de la vie car un jour, vous vous souviendrez et réaliserez qu'elles étaient de grandes choses". Les visiteurs récidivistes avertis adorent donc voyager au sud du tropique du Capricorne, où de nombreuses petites merveilles ne peuvent être découvertes que par un œil averti. (L'une d'entre elles serait la "micro faune", les « Little 5 » dans le désert du Namib : l'araignée roulante, le gecko Palmato, le scinque fouisseur de Fitzimons, le caméléon Namaqua et le lézard à museau de pelle.)

Ces merveilles peuvent sembler complexes mais, dans ce récit, nous aimerions vous emmener encore plus au sud et vous dévoiler une flore remarquable ; les lithops ou soi-disant « pierres fleuries ». Probablement sans mention spéciale sur votre liste de choses à faire (parce que vous ne saviez pas qu'elles existaient), mais ces minuscules petites merveilles de la vie valent certainement la peine d'être soulignées.

Faisant partie du groupe des "Aizoaceae" mais dans leur propre famille de "Mesembryanthemaceae", il existe de nombreux genres de plantes succulentes qui sont apparentées et sont éparpillés autour du biome du Sud entre les crevasses rocheuses et les plateaux limoneux.

Connus par les cultures anciennes pour leur utilisation dans la fabrication de savon, ses attraits en conservation de produit, le pâturage du bétail et même comme une sorte de stimulant parfois plus fort que la nicotine, les habitants réfèrent affectueusement aux différentes espèces comme "plantes à glace, vygies, fleurs de midi, beeskloutjies (sabots de bétail bœuf) et pierres fleuries ». Bien que les botanistes et les horticulteurs du monde entier n'utilisent pas ces noms vernaculaires mais utilisent plutôt le nom du genre Lithops, dérivé des mots grecs lithos (pierre) et Opsis (comme), car il se réfère à leur apparence qui ressemble fortement à la roche parmi laquelle ils poussent.

Dans le beau livre « Lithops of Namibia », écrit par Roy Earle et Janice Round, avec l'aide de Hilde et Frikkie Mouton, un tout nouveau monde s'ouvre à vous. Avec sa fonction première de stabilisation du sol, 38 espèces peuplent les zones clairsemées d'Afrique australe, dont 12 se trouvent en Namibie uniquement.

Retrouvez le livre sur des Lithops ici https://narrativenamibia.com/collections/books-cds/products/lithops-book

Bien que la population ne s’étendent approximativement que sur 2,2 personnes par km2 en Namibie, encore faut-il faire preuve d'une grande prudence pour ne pas leur marcher dessus car ce sont des spécialistes en déguisement ! Elles s'adaptent parfaitement à leur habitat mais sont aussi de grandes reines du théâtre. Une plante adulte se compose de seulement deux feuilles charnues opposées qui sont fusionnées à la base, et sont surnommées la «tête» de la plante. La surface, qui présente de nombreuses marques différentes, tels que des crêtes texturées, des verrues, lisses ou ornées de cellules d'eau, est appelée le "visage".

C'est à la fin de la saison de croissance, normalement au début de l'hiver, que la plante se reposera et où les deux feuilles perdent leur peau à motifs de tête tel un serpent, et deux nouvelles feuilles se formeront à la base. Vous pouvez deviner leur âge par le nombre de coquilles de feuilles séchées qui comptent pour chaque année. S'il y a de nombreuses années de sécheresse, les têtes rétrécissent et la plante peut être enfouie sous la surface du sol.

Mais elles expriment leur véritable sens du spectacle une fois par an, généralement 2-3 semaines après les pluies où elles produiront un bouton floral qui fleurira peu après. Les fleurs sont lumineuses, belles et fortement parfumées et ne s'ouvrent que l'après-midi, se fermant après le coucher du soleil, attirant ainsi leurs pollinisateurs préférés tels que les abeilles, les mouches et les fourmis. Ce processus ne dure que 7 à 10 jours, de sorte que leur temps sous les projecteurs est assez court.

La capsule de graines qui apparaît après ce processus contient des centaines de graines qui mûrissent à l'intérieur tandis que la capsule se dessèche et devient ligneuse pour protéger son contenu jusqu'à l'arrivée des prochaines pluies. Et ainsi, le cycle se répète, avec seulement environ 1 % des graines qui arrivent à maturité. Même dans les meilleures conditions, une plante a besoin de pousser 3-4 ans avant de pouvoir nous ravir à nouveau d’une fleur.

Mais attendez une minute; Jusqu’à présent, la Namibie a eu des précipitations supérieures à la moyenne cette année !

Il n'est pas nécessaire de mettre vos chaussures de randonnée, ni d'emporter votre loupe ou de commencer à parcourir le désert à la recherche de ces magnifiques lithops. Tout ce que vous avez à faire est de réserver un hébergement confortable de style rural avec Alte Kalkofen Lodge, conduisez vers Lüderitz depuis Keetmanshoop et profitez d'un merveilleux dîner sous le ciel étoilé. Le lendemain, visitez leur Lithoparium situé dans leur jardin et vous vous retrouverez à parler en langage de bébé à l'ensemble de leurs 16 000 plantes et graines. Si vous avez de la chance, vous recontrerez Hilde et Frikkie Mouton, dont la passion pour ces bébés est vraiment contagieuse.

Au final, nous n’avons pas besoin de nous soucier de beaucoup, mais nous pouvons faire attention aux petites choses qui nous apportent de la joie et du bonheur tout simplement.

Écrit par : Sonia Noirfalise

Lire la suite

Namibia Cam – a waterhole in the spotlight

Namibie Cam – lumière sur un point d’eau

Lift as you rise

Responsabilisez à mesure que vous vous développez

John Ndevasia Muafangejo

John Ndevasia Muafangejo

commentaires

Soyez le premier à commenter.
Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.