Responsabilisez à mesure que vous vous développez

Lift as you rise

A l’occasion du cinquième anniversaire de l'enregistrement officiel du Gondwana Care Trust, je reflète sur les cinq dernières années, à l'impact que nous avons eu et, plus important encore, je réfléchis aux raisons pour lesquelles nous faisons cela.

La première réalisation qui me vient à l'esprit est qu'il ne s'agit pas que des cinq dernières années. Il s'agit des 26 dernières années. Le ton a été donné dès le début lorsque des efforts et argent ont été dépensés pour aider les communautés et redonner à la nature ce qui lui appartenait. Il aurait été plus facile et plus rentable de ne pas le faire. Mais un petit Gondwana en difficulté financière l'a fait. Gondwana n'est pas né grand, mais est né une entreprise profondément motivée par ses objectifs.

« Lift as you rise », est un dicton africain qui signifie hisser ceux qui vous entourent, non pas une fois que vous avez atteint un certain statut ou « hauteur » dans la vie, mais accompagner ceux qui en ont besoin pendant leur voyage. Soutenez les autres au fur et à mesure que vous montez les échelons et pas seulement une fois que vous êtes au top.

Nous tombons souvent dans le piège de vivre maintenant et de donner dans le future. "Si seulement je peux gagner autant ou si seulement j'atteins cet objectif, alors je peux vraiment commencer à aider."

La triste réalité est que si vous et vos enfants allez au lit tous les soirs le ventre plein, vous en avez probablement plus que la plupart des gens dans notre pays. Cela peut sembler pessimiste, mais cela conduit à ma deuxième réalisation. Nous n'avons jamais fondé et ne fonderons jamais notre désir d’aider et d'avoir un impact positif basée sur la culpabilité. Au contraire, il est fondé sur l'amour. Il est basé sur un désir profond de rendre le monde meilleur, de contribuer à construire la nouvelle Namibie au profit de tous ceux qui l'habitent.

Lorsque j'ai rejoint Gondwana en tant que PDG en 2017, j'ai découvert les "Gondwana Mémés", un peu désorganisées composées d'employées de Gondwana (que des femmes) profondément passionnées qui faisaient des efforts incroyables, en vidant parfois leur propres poches. Je suis fier de dire que trois de ces « mémés » (terme utilisé en Namibie signifiant femme) sont encore aujourd'hui administrateurs du Gondwana Care Trust : Dgini Visser, Sonia Noirfalise et Iroleen Hurter (et toujours aussi passionnées).

Je me suis vite rendu compte que cette passion (presque intimidante) que j'ai vue dans les Gondwana Mémés est était sous-utilisée, d'où l’officialisation du Gondwana Care Trust. Je ne suis pas doué pour me faire des compliments mais cette fois, j'avais raison. De nombreux Namibiens moins fortunés, ont bénéficié de cette passion inexploitée ; et en de nombreux bienfaiteurs (locaux et internationaux) sont aussi maintenant financièrement plus pauvres et spirituellement plus riches grâce à cette passion. Ces femmes n’acceptent pas « non » pour une réponse. Leur passion est aussi profondément contagieuse.

Je suis honoré d'avoir fait partie de ce voyage ces dernières années en tant qu'administrateur, avec les autres administrateurs Chris Gouws et Quintin Hartung. Chris apporte toujours la sagesse et le défi d'en faire plus, et Quintin est devenu un champion qui aime voir la différence qu'il fait. Il n'y a pas de frais de gestion et seulement des frais administratifs directs, mais croyez-moi, nous sommes enrichis par ce travail des plus nobles.

Il vaut mieux en effet donner que recevoir.

En tant qu'administrateurs, nous représentons peut-être officiellement le Trust, mais en réalité, nous avons plus de 1 000 administrateurs, car chaque employé de Gondwana y contribue d'une manière ou d'une autre.

Pourquoi faisons-nous cela?

Je peux commencer par vous dire ce que ce n'est pas - ce n'est pas un exercice d'image de marque. Ce n'est pas du marketing. Il ne s'agit pas de Gondwana. Tout est une question d'impact, peu importe à qui revient le mérite. C'est aussi ce que nous valorisons– l'impact sur les personnes ou le projet sur le terrain.

Dgini a récemment partagé une très belle perspective… Dans le travail que nous faisons, il y a une différence entre un mendiant et un aspirant. Je crois que cette différence n'est pas déterminée par qui ou comment l'aide est demandée, mais plutôt par la perspective et l'attitude de celui qui donne.

Au Gondwana Care Trust, nous soutenons les entrepreneurs. Que vous soyez bénéficiaire receviez un repas du projet MealForTwo, un enfant qui reçoit un sac de Noël ou un élève dans une école primaire, financée par le Care Trust - vous êtes un aspirant et nous vous soutenons. Pas seulement en tant que Gondwana Care Trust, mais en tant que compatriotes namibiens qui aiment développer au fur et à mesure que nous évoluons élevons.

Aucune réflexion sur les cinq dernières années ne sera véridique sans aborder les deux dernières. Lorsque la pandémie a commencé, nous n'étions pas sûrs que Gondwana survivrait et les contributions financières de Gondwana ont dû être arrêtées. Nous avons regardé dans l'abîme non seulement en tant qu'entreprise mais aussi en tant que Care Trust avec la perspective dévastatrice d’annoncer à tous nos bénéficiaires que nos projets s'arrêteront juste au moment où ils avaient plus que jamais besoin de cette aide.

Je n'oublierai jamais le jour pendant le strict confinement où j'ai reçu un l’appel d'un cadre supérieur de Capricorn Asset Management m’informant qu'ils faisaient une contribution de 150.000 N$ au Gondwana Care Trust, afin que nous puissions continuer à fournir des repas aux plus vulnérables grâce au programme MealForTwo. Ils ont donné avant que nous puissions demander. Cela m'a brisé le cœur, de la plus belle des manières. En partageant la nouvelle avec les autres administrateurs, quelques autres cœurs se sont brisés.

Ce fut le début d'une des expériences les plus humble de ma vie. Au cours des deux années suivantes, nous avons non seulement poursuivi nos projets, mais nous avons accru leur impact grâce aux contributions, entre autres, de la Fondation Capricorne, la Fondation FNB, PSG Namibie, Wecke & Voigts, Global United, Sea Pride Namibie, Kaleidoscope, Potentia, Deep Catch. , Indongo Toyota, African Marketing... et tous les extraordinaires êtres-humains qui ont contribué au maintien du Gondwana Care Trust.

C'est grâce à cette incroyable bonne volonté des autres que je peux humblement affirmer aujourd'hui que nous nous sommes même surpassés dans notre chute .

Le tourisme reprend et Gondwana a maintenant rétabli ses contributions vers le Trust. Puissent-elles ne jamais, jamais, jamais avoir besoin d'être de nouveau mises en pause. Notre passion et notre désir d'avoir un impact ne sont malheureusement éclipsés que par les besoins continuellement croissants, nous continuerons donc toujours à demander de l'aide, sous quelque forme que ce soit, ou simplement vous demander à nous rejoindre dans ce voyage pour aider nos attributaires alors que nous nous élevons développons tous en tant que nation. En coopération avec un artisan local, nous avons créé une collection de bijoux artisanaux en argent pur et utilisant la tourmaline de Namibie.

Le produit bénéfice de ces articles est reversé au Gondwana Care Trust envers ses projets annuels. Portez-nous fièrement et montrez votre amour.

Écrit par Gys Joubert

Lire la suite

Keep calm….it is just a snake

Reste calme… ce n'est qu'un serpent

Gondwana – it’s in the art of telling stories.

Gondwana - c'est dans l'art de raconter des contes.

commentaires

Soyez le premier à commenter.
Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.